Titre : Momodora: Reverie Under the Moonlight

Infos sur le jeu
Genre : Action, Indépendant
Développeur : Bombservice
Éditeur : AGM PLAYISM
Date de parution : 4 mar 2016

MINIMALE :

    • Système d’exploitation : Windows 7
    • Processeur : 1.2 Ghz or superior
    • Mémoire vive : 2 GB de mémoire
    • Graphiques : 256 MB
    • Espace disque : 200 MB d’espace disque disponible

 

Info sur l'upload

Upload: mega

Plateforme : PC

Format : .RAR → .EXE

Langue : Français

Crack : Inclus

Taille Finale : 3 Go

 

À PROPOS DE CE JEU

Momodora: Reverie Under the Moonlight se déroule dans une contrée maudite en déclin. Le mal se répand, les morts se lèvent, et la corruption règne. Tous pensent que l’espoir n’est plus qu’un lointain souvenir, mais seule une prêtresse du village de Lun, dénomée Kaho, y fait exception.
Une audience auprès de Sa Majesté la Reine pourrait mener au salut de ce pays… Mais le temps s’écoule, et chaque nuit qui passe est plus sombre que la précédente.

Reverie Under the Moonlight est le quatrième opus dans la série Momodora. Il s’agit d’un jeu de plate-formes à défilement horizontal rempli d’action, avec des combos au corps-à-corps, des manœuvres d’évasion, ainsi qu’une pléthore d’objets et de sorts à utiliser contre vos ennemis. Immergez-vous dans l’univers riche du jeu et son histoire mystérieuse, ou augmentez la difficulté, et mettez vos réflexes à l’épreuve au travers d’une ordalie pour le moins brutale.

  • Des graphismes et animations de qualité
  • Un gameplay à l’action effrénée – Venez à bout de vos ennemis grâce à vos combos, votre agilité, ou transpercez-les de vos flèches
  • Des combats intenses contre des boss aux proportions épiques
  • Des niveaux de difficulté adaptés à l’expérience et aux attentes de chacun
  • Une grande quantité d’objets qui, une fois combinés, permettent de nombreuses stratégies
  • Un monde varié à explorer, regorgeant de trésors et de secrets
  • Des acolytes excentriques, et des ennemis aux personnalités captivantes
  • Une histoire aux événements, dialogues et objets riches et mystérieux


Pour ce quatrième jeu Momodora, se déroulant à une époque antérieure à celle de ses prédécesseurs, nous nous sommes principalement focalisés sur l’amélioration de son gameplay et de ses graphismes. Le gameplay des combats a fort évolué par rapport à Momodora III, et les sprites des personnages ont désormais des dimensions plus larges et des animations plus fluides.
Nous avons aussi fourni un travail supplémentaire afin de détailler le jeu, d’enrichir son histoire et son univers, et de créer des affrontements contre les boss plus intéressants.
Ce jeu est à nos yeux le plus travaillé, et, nous l’espérons, le meilleur dans la série des Momodora.


Bonjour! Je m’appelle Dan. Je suis le Directeur de Contenu, chez Playism. Je porte une affection particulière envers Momodora: RUtM, et c’est pourquoi je souhaiterais vous partager ces quelques mots concernant ce jeu.

J’ai grandi avec les jeux-vidéo, en commençant par la NES lors de ses débuts et, au fil des années, le jeu de plate-formes s’établit comme l’un de mes genres préférés. Bien avant que les “Metroidvanias” ne deviennent un genre à part entière, je baignais dans les Castlevania originaux, Metroid, Contra, Ninja Gaiden, et leurs consorts.
Vers environ la moitié du cycle de vie de la Playstation, le développement de jeux basés sur des sprites (2D) avait perdu en popularité pour laisser sa place à la 3D, et les jeux de genres qui me plaisaient n’étaient plus aussi fréquemment développés qu’auparavant.

Le développement de jeux-vidéo indépendant a donné une nouvelle vie au genre, et à la magie de l’animation de sprites traditionnelle. Les jeux de rdein combinent ce que j’ai toujours apprécié dans les jeux d’action en 2D, avec une splendide influence venant de titres modernes tels que Dark Souls, auquel je suis d’ailleurs en train de jouer.
L’attention qu’il vous faut porter aux actions que vous entreprenez à cause des animations de récupération, l’intensité folle des combats contre les boss et le fait que ce tout petit “vous” parvient à faire preuve d’un tel héroïsme face à ces adversaires épiques, le souci du détail inséré dans l’environnement, les concepts, les animations du jeu — toutes ces particularités sont époustouflantes, et rdein est parvenu à assembler tout cela avec maestria.

Et bien entendu, j’adore l’histoire — un monde étrange et mystérieux dans lequel vous vivez en compagnie de tant d’autres: des âmes dénuées d’espoir, que vous tenterez de sauver. Chaque objet, chaque dialogue, est rempli de détails. Vous réajustez constamment vos sentiments par rapport à ces personnages: Essayez-vous de les sauver, mais contre leur gré? Ou devriez-vous plutôt vous méfier de ce ton étrangement sinistre que leurs voix adoptent…?

Je n’irai pas jusqu’à qualifier Momodora: RUtM de Metroidvania, ou de Souls-like, mais celui-ci contient des éléments de ces deux genres. Il est son propre genre à part entière, et constitue l’un des meilleurs titres dans cet océan qu’est le genre des jeux d’action/plate-formes. J’adore ce jeu, et je suis persuadé que vous aussi, allez l’adorer!